Les artistes et les techniciens

des spectacles actuellement au répertoire

 

Florent Barnaud

Éclairagiste

 

Eclairagiste depuis 15 ans dans le spectacle vivant, Florent Barnaud s’évertue à mettre en lumière plutôt que de simplement «éclairer». Il a travaillé avec : Sébastien Rajon « Peer Gynt » Théâtre 13, « Le Balcon » Théâtre de l’Athénée , « Les courtes lignes de monsieur Courteline » Théâtre en Beauvaisis, avec Frédéric Ozier « Bastringue » L’étoile du nord, « Les iles Kerguelen » Théâtre de la Tempête, avec Frédéric Jessua « Le Misanthrope » Théâtre Berthelot, « Jules César » Théâtre14, Victor Haïm « Jeux de scène », avec Stéphanie Tesson « Au bal d’Obaldia » au Théâtre Le Ranelagh...

Parallèlement, il sera successivement régisseur général / Directeur technique, de l’Espace La Comédia Paris 11, et enfin du Théâtre le Ranelagh depuis 2003. En 2012, il crée les lumières de « La Gloire de mon père » pour Stéphanie Tesson, « La Religieuse » mis en scène par Nicolas Vaude et « 6 Solo » de Valetti mise en scène par S. Rajon au Chien qui fume Festival Avignon Off. « Je pense à toi », « Marie Stuart», et « Le cercle de craie caucasien » avec Fabian Chappuis au Théâtre 13. 


Au sein du Théâtre de l'Imprévu, Florent Barnaud crée la lumière et assure la régie des spectacles jeune public Tom à la licorne et Dire dire souvenir.

 

Jacques Bondoux

Comédien
 

Comédien depuis 1972, il a travaillé avec Jacques Livchine au Théâtre de l’Unité (de l’Avare & Co à la 2CV théâtre), puis  avec Pierre Trapet (Les Chaussures de Mme Gilles), Jean Louis Benoit (Une nuit à l’Élysées), Anne Marie Lazarini (Mathusalem, Vassa Geleznova, La station Champbaudet, L’habit vert, Les travaux et les jours, Labiche en trois actes, Mariage(s), Portrait d’une femme) et aussi Gérard Darier, Patrice Douchet, Yvan Morane, Christian Dente, Jean Maisonnave (L’oncle Vania)...

 

Il a tourné avec Bertrand Tavernier, Gérard Krawczyck, Christian Merret Palmer, Philippe Labro, Laurent Bouhnik, Jean Pierre Sentier, Jean Schmidt, Jean Loup Hubert, Patrick Jamain, Nicolas Ribowski, Pierre Boutron, Elizabeth Rappeneau, Denis Malleval, Bernard Malaterre, Frédéric Berthe, Bruno Garcia...    


Il est le metteur en scène des spectacles de la Sentimentale Compagnie qu'il a créée avec Catherine Chauvière avec l'ambition d'adapter des romans d'auteurs aussi divers que Flaubert (Emma Bovary), Edme Boursault (Lettres amoureuses d’une dame à un cavalier),  Junichiro Tanizaki (La confession impudique), Pascale Roze (Parle moi), Jules Renard (La maîtresse) et Henry James (Le tour d'écrou).

 

Pour d'autres compagnies, il a mis en scène Platonov de Tchékov, Les grosses rêveuses de Paul Fournel, et un concert de musique contemporaine (Ligetti, Escaich...) pour armucom.

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il joue dans les spectacles des rails... et Opération Roméo - Tchécoslovaquie, 1984.

 

Gérard Cherqui

Comédien
 

Formé notamment à la Royal Academy of Dramatic Art à Londres. Au théâtre, il travaille avec Frédéric Fisbach, Angela Konrad, Chattie Salamon, Ruth Handlen, Gilles Bouillon, Dominique Lurcel, Patrick Haggiag,... tant les auteurs classiques (Euripide, Molière, Marivaux, Shakespeare...),que contemporains (Christophe Pellet, Boumil Hrabal, Primo Levi, Strindberg, Kafka...). Il a aussi participé à divers ateliers avec Robert Cantarella, Jean-Louis Benoît, Jean-Pierre Sarrazac, Jean Lacornerie, Anna Furse...

 

Pour le cinéma et la télévision, il tourne pour Charlie Van Damme (Le joueur de violon, Festival de Cannes 1993), Pascal Aubier (Le fils de Gascogne), Bob Swaim, Ian Toynton, Yves Boisset (Jean Moulin - France 2), Philippe Lioret (Je vais bien, ne t’en fais pas), Raoul Peck (La Vallée), Marc Fitoussi (La vie d'artiste), Benoît Cohen (Nos enfants chéris -  Saisons 01 et 02 - Canal+).

 

Mise en scène : Outrages ordinaires de Julie Gilbert avec les acteurs de l’Oiseau-mouche, maisondes Métallos ; "Perdu en Alaska" spectacle multimédia (création MAC de Créteil, centre d'art MontSaint Aignan, Scène de Vendôme) ; "Alger-Alger" (lecture Petit-Odéon, création Tilf, scènenationale Châlons en Champagne, th. Antoine Vitez Aix en Provence) ; "La Ballade du vieux Marin" (traduction - création Culture Commune, festival Interférences Belfort) ; "Arié le lion de Larissa Cain (Musée d'art et d'histoire du Judaïsme) ; "A une heure incertaine" montage de poèmes de Primo Levi ; "Primo Levi et Ferdinando Camon : conversations" (réalisation film et internet) ;"Vert quoi vers où" (réalisation court-métrage avec M. Amalric, Ph. Morier-Genoud).

 

Auteur : dramatiques et adaptations pour Radio France (Amours en marge de Yoko Ogawa, feuilleton Roland furieux pour France Culture…), scénarios et court-métrages.

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il interprète "Primo Levi" dans le spectacle Primo Levi et Ferdinando Camon : Conversations mis en scène par Dominique Lurcel.

 

Laurent Dupont

Comédien marionnettiste

 

Comédien, marionnettiste et metteur en scène, il se forme au théâtre et au jeu masquéauprès de Renaud Robert de la Compagnie du Faux Col, dont il est artiste associé. En marionnette, il travaille différentes techniques : la gaine, la tige, le théâtre d’ombres, le théâtre d’objets… Alain Recoing (Théâtre aux Mains Nus), Patrick Conan (Cie Garin Trousseboeuf), Jim Henson (Muppet show) ou Romuald Colinet (Cie La Pendue) sont ses références ainsi que Jacques Templeraud (Théâtre Manarf) avec lequel il suit une formation en théâtre d’objets.

 

En tant que comédien et marionnettiste, il joue et parfois fabrique les marionnettes pour la Compagnie du Faux Col (MES Renaud Robert) dans les spectacles : "Sous le masque tu es mortel pauvre orphelin" de Jean Gabriel Nordmann, "Habaka" (Canevas traditionnel de gaine), "Effigie(s)" (textes Renaud Robert), "la Maison Dieu" de Jean Gabriel Nordmann. Toujours pour la compagnie du Faux Col, il est metteur en scène et créée les marionnettes de "Cage(s)" , "l’horloger de l’aube" de Yves Heurté, "En Criant" d’après Henri Bauchau, et "TRACHEU".

 

Laurent Dupont est également peintre, sous le pseudonyme de « Mangepapier ». Il réalise de nombreuses œuvres dont, entre 1993 et 1999, une fresque sur plafond de 73 panneaux à Villechauve (41). Il a exposé à plusieurs reprises...

 

Il est intervenant marionnettiste pour L’Hectare - Scène conventionnée pour les arts de la marionnette et le Théâtre d’Objets  à Vendôme.

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il manipule et interprète le personnage de Papydou dans le spectacle jeune public Dire dire souvenir.

 

Rémi Goutalier

Comédien

 

Il débute très jeune au théâtre à Lyon, au cours d'art dramatique de Janine Berdin dans "Poil de Carotte" de J.Renard. Il joue ensuite au Théâtre Tête d'Or de Lyon dans "La Farce" de Maître Pathelin, mis en scène par J.Boeuf. En 2003, il réussit le concours de la Classe Libre de l'école Florent, où il joue et met en scène "Amadeus" de P.Schaffer ; spectacle pour lequel il sera nominé Meilleur Acteur Florent 2004. Il joue dans "Musée Haut, Musée Bas" de et mis en scène par J.M.Ribes au Théâtre du Rond Point. Parallèlement à son métier de comédien, il prête sa voix aux dramatiques radiophoniques de France Culture où il interprète des rôles comme Pinocchio, Tom Sawyer ou Staline...

 

Il participe à deux reprises au festival des Ondes du Quartz de Brest, mis en scène par Myron Meerson.

Côté cinéma, Rémi joue dans l'adaptation de "Musée Haut, Musée Bas", et en 2009 il interprète le personnage principal du moyen métrage "Icare en Tombant" de C. Lowden.

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il interprète le personnage de Léonard dans le spectacle jeune public Dire dire souvenir.

 

Jaromir Janecek

Traducteur et comédien tchèque

 

Jaromír Janeček est né en 1947. Il s’inscrit à la Faculté de Lettres de Prague où il étudie le français et le russe. Dans le même temps, il travaille comme comédien au théâtre Za Branou d‘Otomar Krejča de Prague (théâtre qui, en 1972, se voit contraint de fermer ses portes pour raisons politiques). En 1985, il termine sa formation de metteur en scène à la Faculté de Théâtre (JAMU) de Brno.

 

Puis il travaille en tant que comédien, metteur en scène et directeur artistique dans diverses troupes à Prague, České Budějovice, Hradec Králové, Jihlava, Český Těšín, Šumperk, Opava, Příbram...

Il tourne en tant que comédien dans plusieurs films et téléfilms français parmi lesquels : Jean Moulin, D´Artagnan, Rue Lauriston, La Dame d‘Izieu, La Môme, Chateaubriand, Manipulation...

 

Il est actuellement le directeur artistique du Studio Saint-Germain de Prague, fondé en 2008 et soutenu par l‘Ambassade de France pour y défendre la littérature dramatique contemporaine francophone auprès du public tchèque.

Il traduit en langue tchèque un nombre important (une soixantaine) de pièces d’auteurs français dont Yasmina Reza, Roland Topor, Jean Marie Besset, Romain Weingarten, Noëlle Chatelet… Il a récemment traduit du tchèque au français (pour les  Éditions Théâtrales) la pièce de Petr Zelenka, "Petite histoire de la folie ordinaire". Il traduit des pièces de théâtre et des textes français, russes et croates.

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il est comédien dans Opération Roméo - Tchécoslovaquie, 1984 et en a réalisé sa traduction du slovaque, avec Claire Vidoni.

 

Charles Leplomb

Comédien

 

En 2009, il rentre au Studio Théâtre d’Asnières où il suit la formation en deux ans de l’école puis intègre le CFA des comédiens.
Il a joué dans plusieurs productions du Studio Théâtre notamment Un bon petit Diable de la Comtesse de Ségur, sous la direction d’Yveline Hamon et Jean-Louis Martin-Barbaz, Une des Dernières Soirées de Carnaval de Goldoni, Jeux de Massacre de Ionesco et Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare mis en scène par Hervé Van Der Meulen. Il est par ailleurs assistant à la mise en scène pour Hervé Van Der Meulen sur Dance-Floor Memories de Lucie Depauw au Studio-Théâtre de la Comédie Française en 2015. Avec le Studio Théâtre de Stains, il participe au projet de Marjorie Nakache, De Grandes Espérances de Dickens repris au festival d’Avignon puis en tournée.

 

Actuellement il travaille au sein de plusieurs collectifs et notamment PRIS DANS LES PHARES, depuis 2015, dirigé par Laurette Tessier et LA NOTTE, crée à l’initiative de Noémie Fourdan et Charlotte Desserre.
En tant que metteur en scène, il monte Littoral ou la quête épique d’une identité, adaptation du texte de Wajdi Mouawad au Studio Théâtre d’Asnières en 2014, puis en 2017, Antigone de Sophocle avec la compagnie LA NOTTE, actuellement en tournée.

 

Au sein du Théâtre de l’Imprévu, il interprète Tom dans la dernière création de la Compagnie, La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams.

 

Jean-Pierre Legrand

Créateur et régisseur lumière, photographe

 

De 1997 à 2000, il occupe le poste de régisseur son, au Théâtre Jacques Cœur, pour le Printemps de Bourges. Ensuite, il travaille sur le Car Podium de la Région Centre - Val de Loire et le festival Musicalies en Sologne...

 

En tant que régisseur général, il a travaillé pour le festival Spectacle en recommandé à La Rochelle, l’ARERCS, la ville d’Ingré, les spectacles des JMF, sur la saison culturelle et les festivals de la ville de St-Jean de Braye...

Depuis 2015, il tourne en France avec le groupe Tri Yann.

 

Il a été concepteur lumière et régisseur général de tournée pour le Centre de Musique Ancienne de Tours, l’Ensemble Jacques Moderne de Tours, la Compagnie de danse Eponyme, "Les ingénu(e)s" pour Ouvem’Azulis, "Plaza de Mayo" pour la Cie Clin d’œil avec une tournée en Jordanie, "Albatros" et "Sorcière... sorcière" pour la Cie Les gens de la lune, "Y’en a marre de l’amour", d’après Xavier Durringer pour la Cie Le grand souk...

 

Depuis 1996, il réalise des reportages photo et des créations vidéos pour diverses compagnie : Clin d’oeil, Les gens de la Lune, Eponyme, Ouvem’azulis, le Théâtre de l’Antidote, Emma et la voix du swing, l’ensemble Jacques Moderne...

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il est régisseur lumière des spectales On n'arrête pas le progrès ! et des rails. Il est régisseur général du spectacle Opération Roméo - Tchécoslovaquie, 1984. Il est créateur lumière et régisseur général du spectacle Ah quel boulot...pour trouver du boulot. Il réalise également plusieurs séries de photographies de certains nos spectacles.

 

Dominique Lurcel

Metteur en scène et adaptateur

 

Dominique Lurcel a été professeur de lettres pendant trente ans. Il a notamment été l'un des fondateurs du Lycée Autogéré de Paris, où il a enseigné pendant quinze ans. Parallèlement, il a toujours pratiqué le théâtre. Etudes avec Bernard Dort, théâtre universitaire avec Philippe Léotard et le futur Théâtre du Soleil, 1er Festival de Nancy (1963). Puis, en 1968, il rencontre Armand Gatti, dont il mettra en scène cinq pièces, dans le cadre d’un compagnonnage de trente ans. En 1983, il publie Théâtre de Foire au XVIIIe (Ed. 10-18/ Christian Bourgois), anthologie à l’origine de nombreux spectacles : Jean-Louis Barrault en fait, en 1986, celui du 40e anniversaire de la Cie Renaud-Barrault. Il associe Dominique Lurcel à toutes les phases de son élaboration. Entre 1989 et 1997, avec différentes Compagnies, il met en scène professionnellement : "Lenz de Büchner", "Choses Communes" sur des textes de Georges Perec, "Supplément au Voyage de Bougainville" (Diderot), "Passion simple" (Annie Ernaux), La Coupe et les Lèvres (Musset), "En attendant Grouchy" (tiré des Diablogues de Dubillard), et "Nathan le sage de Lessing, pièce qu’il traduit et dont il assurera ultérieurement l’édition en collection Folio-Théâtre (Gallimard), après l’avoir mise en scène une deuxième fois, en 2004.

 

En 1997, il crée sa propre Compagnie, Passeurs de Mémoires, au sein de laquelle il a créé quinze spectacles.

 

Toute sa vie, Il a souhaité articuler pratiques théâtrales et pratiques pédagogiques. Passionné par la question de la transmission, il a, à côté de ses créations professionnelles, développé régulièrement actions et  projets avec amateurs, en privilégiant les rencontres avec les « minorités visibles », mais également en milieu carcéral. Sa démarche s’inscrit clairement dans le cadre d’un théâtre de service public, hérité de Jean Vilar : primauté du sens, porté par des écritures fortes : un théâtre du verbe, ancré dans les questions de société les plus actuelles, en quête permanente d’échanges avec les différents publics, et porté par la question, posée par Lessing, de « ce qui rapproche et ce qui sépare les hommes ».

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il co-signe l'adaptation et met en scène le spectacle Primo Levi et Ferdinando Camon : Conversations.

 

Antoinette Praizelin

Vincent Mongourdin

Créateur et régisseur lumière

 

Savoyard d’origine, il arrive à Paris en 1982 après avoir participé comme régisseur à plusieurs spectacles de ses parents acteurs et metteurs en scène à Chambéry, il perfectionne ensuite ses propres expériences de la lumière en théâtre et en événements notamment à la MC 93 de Bobigny et à la Ferme du Buisson de Noisiel, ce qui lui permet de croiser des metteurs en scène tels qu’André Engel, Mathiass Langhoff, Hans Peter Klaus... et de travailler avec des éclairagistes comme Jean Kalman, André Diot ...

 

Il débute ses designs lumières sur les festivals de Jazz et de danse de Marne la Vallée, enchaine ensuite une aventure de quinze années de conception lumière avec le groupe Antillais « Kassav’ » sur plus de 350 concerts à travers le monde. Après avoir éclairé de nombreux concerts à l’Élysée-Montmartre et au Zénith de Paris, tels que Steel Pulse, Rage Agains’t The Machine, Body Count, Ray Charles, Macéo Parker, il conçoit les lumières des Festivals Reggae, et Afros au Zenith de Paris.

 

Il conçoit également les lumières des “Nijinski“, Awards de la danse au forum Grimaldi de Monaco. Des artistes comme Laurent Voulzy, Clarika, Princess Érika, William Sheller, Guy Marchand, Michel Leeb , Eddy Mitchell, Vincent Baguian, Berry, "Les Grands Gamins", le groupe “ZUT“, Michal Kwiatkowski, Sirius Plan, Ysa Ferrer, Elisa Tovati... font appel à sa collaboration. La Mode et l’événementiel font également appel à lui pour concevoir des univers lumineux, de Karl Lagerfeld aux bijoux Cartier ou L’Officiel de la Mode, de Renault à Vivendi Universal ou de Honda, à Man …

Didier Spade, armateur du projet de reconstruction du «nouveau France» a fait appel à lui pour la conception lumière extérieure et intérieure de ce Navire de Prestige.

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il crée la lumière des spectacles Opération Roméo - Tchécoslovaquie, 1984 et La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams.

 

Christophe Sechet

Créateur sonore et musicien

 

Depuis 1987,  Christophe Sechet a collaboré à de nombreuses créations de théâtre, de danse contemporaine et de cirque ainsi qu’à des films, des installations vidéo, des évènements et expositions, composant musiques et environnements sonores. En 1989, Christophe Sechet a obtenu la bourse Villa Medicis hors-les-murs (séjour à New-York).

 

Au théâtre, il réalise une douzaine de créations pour Yves Beaunesne dont "Partage de Midi" et "L'Échange" de Paul Claudel, "Le Canard Sauvage" d'Ibsen. Avec Ahmed Madani, il participe à plus de dix spectacles, dont "Illuminations", "Je marche dans la nuit par un chemin mauvais", "Ernest ou Comment l'Oublier", "Méfiez-vous de la Pierre à Barbe"... Il a travaillé aussi auprès de Christophe Lidon, Philippe Genty, Jacques David, Nathalie Fillion, Patrice Douchet, Elizabeth Maccoco, René Chéneau, Vincent Lacoste et Christine Pouquet.

 

Dans le domaine de la danse contemporaine, c'est avec Mathilde Monnier qu'il a souvent collaboré (une dizaine de spectacles créés) mais aussi avec Jean-François Duroure, Héla Fattoumi et Éric Lamoureux, Christine Bastin, Rui Horta, Farid Berki. Il créé la musique du spectacle "Intérieur-Nuit" du circassien danseur Jean-Baptiste André, et de "Vita Nova" pour le Centre National du Cirque de Châlons-en-Champagne (11e promotion).

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il réalise la création sonore des spectacles Les Variations Huston, Des Rails..., Germaine Tillion : la mémoire et la raison et Opération Roméo.

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, il crée l'univers sonore des spectacles Les Variations Huston, des rails, Germaine Tillion : la mémoire et la raison, Opération Roméo - Tchécoslovaquie, 1984 et La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams. En 2015, il accompagne également Éric Cénat, en milieu pénitentiaire, pour l'enregistrement de lecture à voix haute de poèmes de Jacques Prévert, interprètés par les détenus et crée un univers sonore pour les accompagner.

 
 

Charlotte Villermet

Scénographe et costumière

 

Charlotte Villermet a été formée à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg.

De 1988 à 1998 elle crée les décors et les costumes de "Moi quelqu’un" et "Gouttes d’eau sur pierre brûlante" mis en scène par Bernard Bloch, "Surprise" et "Agnès" mis en scène par Catherine Anne au TGP, "La Voix du tube" mis en scène par Jacques Rebotier, et "Les Troyenne"s mis en scène par Solange Oswald CDN Dijon. Elle a créé les costumes de "Jardin de reconnaissance" mis en scène par Valère Novarina au Théatre de l’Athénée, "Milarepat l’homme de coton" mis en scène par Bruno Abraham-Kremer Vidy Lausanne, "Le Repas" mis en scène par Claude Buchwald Centre George Pompidou, "La Rue du château" et "Lisbeth est complètement pétée", "la camargo" mis en scène par Michel Didym Théatre Ouvert.

 

De 1998 à 2012 elle crée les décors et les costumes pour les mises en scène de Nathalie Fillion, "Alex Le grand" au Théatre des 2 rives de Charenton, au Centre Dramatique de Bretagne "Pling" et au Rond point "A L’Ouest", d’Alain Mollot au Théâtre Romain Rolland de Villejuif, d’Olivier Brunhes, de Didier Ruiz, de Catherine Verlaguet, de Christine Mananzar, d’Alison Hornus au Studio Théâtre de la comédie Française.

Elle crée les décors de certains spectacles de Laurence Andreini, Jean-Claude Seguin, Valérie Grail, Jorge Lavelli au Théâtre Antique de Fourvière, Catherine Anne au TGP,  Antoine Herbez…Elle est co-directrice artistique, scénographe et costumière de "Lo Li Ta" de Marie De La Gueronniere Dublin/Sligo…

 

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, elle réalise la scénographie et les costumes des spectacles Un homme ordinaire pour quatre femmes particulières, La poussière qui marche..., On n'arrête pas le progrès !, des rails , Ah quel boulot pour trouver du boulot !, La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams.

 

Marc Wyseur

Comédien, metteur en scène et chanteur

 

Formé au conservatoire de Rouen, Marc Wyseur a travaillé avec Stella Serfaty, Nadine Varoutsikos, Ivan Morane, Manuel Rebjock, Sophie Renaud, Jean-Claude Gal... ; dans des pièces de Molière, Corneille, Musset, Calaferte, Feydeau, Rouahbi...
Il crée avec Laurent Veil la Compagnie Les Palétuviers qui sera en résidence pour trois ans à la Scène Nationale du Creusot. Il met ainsi en scène plusieurs spectacles musicaux : La mémoire qui chante, Que reste-t-il de leurs amours, En avant... Du théâtre à la chanson en passant par des spectacles musicaux d'écriture contemporaine tant théâtrale que musicale, il aime se retrouver dans des formes de spectacles originales, alliant textes et musiques.

Au sein du Théâtre de l'Imprévu, Marc Wyseur a joué dans La poussière qui marche... puis il a conçu et interprété avec Claire Vidoni Salades d'Amour. Par la suite, il met en scène le spectacle Les Variations Huston. Il a joué également dans l'une des dernières créations, Opération Roméo - Tchécoslovaquie, 1984.

 

Laura Segré

Comédienne

 

Formée au CFA des Comédiens d'Asnières dirigé par Hervé Van Der Meulen, elle a également été élève pendant deux ans au Conservatoire Municipal Claude Debussy (75017) en art dramatique.

Elle a joué à plusieurs reprises au théâtre du petit Hébertot (75017) et au théâtre Studio d'Asnières dans le cadre de représentations de travaux de classe. Elle a joué durant l’été 2014 dans Feu la Mère de Madame et les Pavés de l’Ours de Feydeau dans une mise en scène de Côme Lesage/Compagnie les Francs Menteurs au théâtre de Belleville à Paris. Elle joue également dans la pièce Hivers de Jon Fosse, mise en scène par Mathieu Barché, qui a remporté le Grand Prix du Jury et le Prix du Public au festival de Nanterre s/Scène en 2014 . Le spectacle a aussi été joué au festival Arsène à Arras en 2015 et à Paris.

Après plusieurs projets, elle participe au stage des Rencontres internationales de théâtre en Corse en 2016 dirigé par Robin Rennuci, durant lequel elle joue dans la pièce Les Corps Etrangers de Aiat Fayez mise en scène par Mathieu Roy.
Durant la saison16/17, elle joue dans Maladie de La Jeunesse de F.Bruckner mis en scène par Philippe Baronnet. Elle joue également dans Nathan Le Sage  mis en scène par Dominique Lurcel à L’Épée de bois, mais aussi dans Cartoucherie de Vincennes, et dans le trou de mon cœur, le monde entier, de Stanislas Cotton au Gilgamesh Belleville à Avignon. Également dans l’Éveil du Printemps mis en scène par Marion Conejero, projet soutenu par la maison Maria Casarès et dans l’Aile Déchirée de Adrien Guitton au théâtre de l’Athénée.

 

Au sein du Théâtre de l’Imprévu, elle prête sa voix pour le spectacle Les Variations Huston d’après Les variations Goldberg de Nancy Huston, mis en scène par Marc Wyseur.

De 2011 à 2013, elle joue dans le spectacle Des Rails, d’après La Prose du Transsibérien de Blaire Cendrars et l’Aérotrain, rêve en cendres de Patrice Delbourg, mis en scène par Éric Cénat . Elle joue dans la dernière création de la Compagnie, La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams.
 

 

©Sylvie Dupic

Mathieu Barché

Comédien, assistante à la mise en scène

 

Après avoir suivi une formation théâtrale au lycée Dessaignes à Blois, puis au DEUST Arts du Spectacle sous la direction de Guillaume Dujardin à Besançon, Mathieu Barché intègre l’école du Studio d’Asnières et termine parallèlement son master de recherche théâtre à l’Université de Nanterre Paris X. Depuis 2010, il fait partie de l’équipe permanente du festival des Nuits de Joux à Pontarlier où il joue dans une quinzaine de pièces sous la direction de cinq metteurs en scène.

En 2015, il créé et dirige la compagnie La Chevauchée. Il met en scène Hivers, d’après des textes de Jon Fosse, spectacle avec lequel il remporte le Grand Prix du Jury du festival Nanterre sur Scène en 2014, puis il monte, sous forme d'écriture de plateau, Plateau N°1 et Kératoconjonctivite qui remporte le Prix des lycéens au festival Nanterre sur Scène en 2015.

Il fait également partie du Groupe Apache à Bordeaux et joue dans le Projet/Molière et 20 000 Lieues sous les mers, et plus tard dans la prochaine création Partoï. Il joue en 2016 sous la direction d'Alexis Armengol dans Impeccable de Mariette Navarro qui tourne dans une cinquantaine de classes de collège dans le Jura et en Suisse.

 

Au sein du Théâtre de l’Imprévu, il était assistant à la mise en scène sur la dernière création de la Compagnie, La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams.
 

 

Augustin Passard

Comédien

 

Après un baccalauréat littéraire, option Théâtre, au Lycée Molière en 2010 ; une licence d’Études Théâtrales à La Sorbonne et une année au Cours Florent, Augustin intègre la 2ème année de l’École du Studio-Théâtre d’Asnières.

Au sein de la promotion sortante du CFA des comédiens, structure dirigée par Hervé Van Der Meulen, il a pu rencontrer des intervenants tels qu’Agathe Alexis, Bruno Boulzaguet, Lionel Gonzales, Nathalie Fillion, Stéphanie Loïk, Anne Delbée, Yves Bombay, Christophe Reymond .

Durant son parcours, il a eu l’occasion d’approcher des metteurs en scènes tels que Jean Louis Martin-Barbaz (La Résistible Ascension d’Arturo Ui), Hervé Van Der Meulen (Jeux de massacres, Beaucoup de Bruit pour rien), Yveline Hamon (Penthésilée, Scènes de chasse en Bavière, Les petites Filles modèles), Grégoire Ingold (Foire d’empoignes), René Loyon (La Double inconstance).

Il s’est rendu à divers reprises dans des stages interdisciplinaires comme L’Aria (Corse), Demain Le Printemps (Minsk), The Watermill Center (New-York) et a pu travailler avec des personnalités de renom telles que Robin Renucci et Robert Wilson.

 

Au sein du Théâtre de l’Imprévu, il joue dans la création de novembre 2018 de la Compagnie, La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams.
 

 

Stéphane Liger

Régisseur général

Diplomé du CFPTS en régie son mais aussi en Perfectionnement sonorisation de concert, Stephan Liger à des compétences en régie général mais aussi son et lumière.

Avant de travailler pour l'Imprévu, il travail pour plusieurs collectivité publique comme la Mairie de Saint-Jean-de-Bray, d'Orléans ou encore celle de Chartres dans le cadre de la fête des lumières. Mais il travail également pour le secteur privé ou conventionné dans plusieurs compagnies comme la Compagnie Caméléon. Il travail depuis 1996 à la Scène Nationale d'Orléans. Ensuite il a travaillé pour le Théâtre Exobus de 1997 à 2002.

Il est également décorateur pour des filmes comme Mille et une d'Alain Gomis en 2005 et La Ruche de Laura Townsend en 2015.

Depuis 2015, il travail pour la Comédie des Champs Élysée. Mais il a également était formateurs au sein de Laser formation en 2017 pour des jeunes voulant devenir techniciens son lumière.

Il a également réaliser deux formation récemment à Whiti audio formation, une en 2017 sur les consoles Midas M32 et une en 2018 sur le calage système.

 

Au sein du Théâtre de l’Imprévu, il est régisseur général sur les spectacles en tournée et notamment sur La Ménagerie de Verre de Tennessee Williams.

© 1986 - 2019 / Le Théâtre de l'Imprévu - Tous droits réservés - Licence d'entrepreneur de spectacle : 2-1050067

Compagnie portée par la Région Centre - Val de Loire, subventionnée par la Ville d'Orléans et par le Conseil Départemental du Loiret.