La lectothèque idéale

Cycle de lectures indépendantes sur la vie et l'oeuvre d'auteurs

"Avec l’écrivain Patrice Delbourg, nous avons proposé en juin 2004, à la bibliothèque de Limoges, une première lecture théâtralisée intitulée : Antoine Blondin ou l’ironie du sport, en nous basant, notamment, sur les chroniques hautes en couleur écrites par l’auteur d’Un Singe en hiver  dans le magazine L’Equipe.

Deux ans plus tard, à la Villa Marguerite Yourcenar du Montnoir (résidence d’auteurs européens), nous récidivions avec une deuxième lecture : Cet Allais vaut bien le détour, hommage à « Alphi », qui a publié la bagatelle de 1700 contes, histoires, fables expresses, olorimes ou pensées ainsi que des dizaines de recettes de cocktails, calembours, loufoqueries, contrepèteries et propos logiques jusqu’à l’absurde.

En février 2008, désireux d’agrandir notre « lectothèque idéale », nous avons porté notre attention et notre affection sur un poète au talent inclassable, figure majeure de cet entre-deux-guerres artistiquement si foisonnant : Robert Desnos ! Nous avons souhaité créer le spectacle Robert Desnos, l’homme qui portait en lui tous les rêves du monde en République tchèque, à Prague et Pardubice,  à quelques encablures du camp de Terezin où il trouvât la mort en 1945.

S’est ensuite imposé à nous un autre nom pour une création à l’automne 2010, à la bibliothèque de Fleury-Les-Aubrais, en parallèle à la création « des rails… ». Le nom de celui qui disait à la manière de ce cher Albert Londres : « Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie », de celui qui parcourut les routes du monde en façonnant chaque jour davantage sa propre légende bourlingueuse … : Blaise Cendrars !

Et après ? Nous n’allons certes pas nous arrêter en si bonne compagnie. Qui choisir pour poursuivre notre promenade dans cet abécédaire littéraire ? La lettre J sera la prochaine… J comme Jacob. Max Jacob, le poète de Saint Benoît sur Loire, l’homme de toutes les exclusions, l’ami de Picasso qui selon la légende lui aurait dit « tu es poète, vis en poète » déclenchant ainsi sa vocation… Max Jacob : sacré funambule ! a vu le jour en novembre 2012 à la Médiathèque d’Orléans…

Ainsi se présente ce projet original de « lectothèque » avec ces créations pour aujourd’hui ou pour demain, ping-pongs complices et fraternels faisant alterner des textes choisis d’un auteur avec des évocations biographiques…"

Éric Cénat, metteur en  scène et comédien

© 1986 - 2020 / Le Théâtre de l'Imprévu - Tous droits réservés - Licence d'entrepreneur de spectacle : 2-1050067

Compagnie portée par la Région Centre - Val de Loire, subventionnée par la Ville d'Orléans et par le Conseil Départemental du Loiret.

NOS PARTENAIRES