Dire dire souvenir

ou Les boîtes de Papydou

Spectacle jeune public à partir de 5/6ans écrit par Jacques Dupont,
Éditions ALNA 2012

 

Léonard, petit garçon très bavard, a beaucoup trop de mots qui trottent dans sa tête !

Un jour de grande colère, il s'égare, dans un lieu abandonné au bout de la ville, où chacun peut déverser son "trop plein de sentiments" !

 

Dans cet endroit mystérieux, Léonard rencontre celui qui va changer sa vie : Papydou, un vieux monsieur, qui capte les pensées, les enferme en cachette dans des boîtes et les transforme en "Dire Dire Souvenir"...

Au contact de Papydou, Léonard mûrit, apprend à regarder, à écouter. Les boîtes peuvent alors s'ouvrir ! Apparaissent tour à tour des personnages dont Léonard, à sa grande surprise, va découvrir les secrets, les peurs, les joies, les attentes...

 

De l'importance de la parole, de l'écoute et de la confiance au sein des relations humaines.

 

 
 
 

Équipe artistique

 

Interprétation : Laurent Dupont, Rémi Goutalier et Jacques Dupont

Mise en scène : Éric Cénat

Scénographie et costumes : Yana Mlynkovà

Création des marionnettes : Taloch Kovà et Yana Mlynkovà

Création lumière : Florent Barnaud

Création sonore : Arnaud Jollet

Production

 
Création en février 2012, au Théâtre
de l'Abbaye de St Maur des Fossés (94)
 
Le spectacle a été joué notamment
en Région Centre - Val de Loire,
en Région Parisienne, et
à Paris à l'Essaïon Théâtre durant 3 mois,
pour un total de 60 représentations

 

Agenda

 

 

 

Quelques extraits d'articles de presse

 

“Léonard, petit bonhomme bavard, rencontre un précieux gardien de boîtes magiques, qui consigne les souvenirs. Deux comédiens et une marionnettiste nous invitent à un voyage onirique sur la force de la parole et du partage.” Le Parisien Magazine

“Evoquer les sentiments et les rêves enfouis dans nos mémoires, les non-dits, ce qui est resté enfoui, c'est le sujet de ce spectacle et ce n'est pas banal ! (...) les enfants, eux, sont très intéressés par ces boîtes d'où s'échappent les “dire, dire, souvenir”. Concrètement, ces derniers suivent l'évolution de Léonard, jeune garçon en pleine révolte contre sa mère. Sorti pour se défouler, il marche sans savoir où il va et découvre, par hasard, un lieu mystérieux où des boîtes sont empilées. Surgit alors un vieux monsieur, qui capte les pensées et les enferme dans des boîtes. Léonard va trouver le moyen d'utiliser ces dire dire souvenirs à bon escient, ce qui lui permettra de grandir et d'oublier sa colère.” La Muse

 

“(…) Se découvrir mutuellement, s’ouvrir, se confier et transmettre à l’autre, évoluer à son contact sont des thèmes que l’on retrouve dans cette représentation. Dans ce spectacle alliant théâtre et marionnette, le jeune spectateur va, comme Léonard, mûrir, apprendre à regarder, à écouter et découvrir que l’autre n’est pas si différent que ça. ” Psycho Enfants


“(...) Mené par trois comédiens, ce spectacle à la mise en scène soignée explique intelligemment l'importance du dialogue et de l'écoute. Bien dit ! Le Journal du Dimanche - Version Femina
 

"(...) Quelle merveille que ce spectacle. Poétique, drôle, émouvant, il dit, avec force trouvailles la force de la parole et de l'échange, l'intimité partagée et la confiance humaine. (...) Un décor un brin surréaliste a pris place dans l'écrin du théâtre de l'Essaïon. Deux comédiens, une marionnettiste, une marionnette et voilà petits et grands tous ensemble captivés par ce conte de toute beauté.” Théâtral Magazine

“(...) Ce spectacle de Jacques Dupont est un concentré de poésie savamment dosé en humour et en émotion. Une écriture intelligente, une mise en scène millimétrée, une interprétation au cordeau par trois comédiens et une marionnette font de ce spectacle le coup de cœur de cette nouvelle année !” Pariscope

“(…) Une belle histoire en forme de rencontre entre un petit garçon impatient et un personnage étrange (marionnette), un sage qui écoute, recueille les paroles et les souvenirs d'inconnus dans des boîtes. Tout oppose ces deux solitaires et le langage les réunit ; la confiance s'installe. Dans la mise en scène d'Éric Cénat, chaque pensée qui prend vie crée la surprise, tient le public en haleine : un secret familial oublié, un futur papa (hilarant) qui crie sa joie… Le propos est jusqu'à la fin intelligent, drôle et servi par le jeu de trois excellents comédiens.” Françoise Sabatier-Morel, Janvier 2013 - Note de la rédaction : T T T On aime passionnément... Télérama

© 1986 - 2020 / Le Théâtre de l'Imprévu - Tous droits réservés - Licence d'entrepreneur de spectacle : 2-1050067

Compagnie portée par la Région Centre - Val de Loire, subventionnée par la Ville d'Orléans et par le Conseil Départemental du Loiret.